MP3 HPE 300 SPORT

6 999,00

Catégories : ,

Description

A peine remis de nouveaux MP3, 350 et 500 Sport Advanced avec la marche arrière, Piaggio présente un nouveau MP3, cette fois en 300cc.

Mais où est passé le Yourban, allez-vous dire ? Il laisse la place à ce nouveau MP3 300 qui en reprend les dimensions compactes. Surtout, il reprend la ligne des MP3. Le Yourban était trop à part, dans la ligne, dans la puissance. Avec ce nouveau 300, Piaggio l’intègre à la famille MP3 et permet à celle-ci d’ouvrir le trois roues à de nouveaux utilisateurs qui préfèrent la sécurité d’un 3roues, des performances suffisantes pour cruiser sur voie rapide, sans pour autant avoir le poids d’un 500cc.

PIAGGIO MP3 300 HPE SPORT : DESIGN – FINITIONS

Impossible de confondre ce nouveau 300 avec l’ancien Yourban ! En fait, vu de face, on dirait l’un de ses grands frères, mais en mini, et du coup c’est assez mignon (ce qui est bien sûr un compliment !). Il fait plus cossu que le Yourban, sans faire plus pataud. Toutefois, il conserve une poupe effilée qui lui confère un style plus dynamique que les 350 ou 500. Le tout agrémenté de leds, pour les clignotants aussi, et une belle signature lumineuse à l’avant avec les Day Running Lights (DRL) bien agressives que l’on peut désactiver par un bouton au tableau de bord. Notre version Sport dispose d’un coloris gris spécifique (proposé aussi en blanc ou noir mat), avec des amortisseurs rouge, des marchepieds métal, disques de frein wave, et surpiqûres de selle rouge. Et il faut bien convenir que les finitions sont parfaites.

 

PIAGGIO MP3 300 HPE SPORT : MOTEUR

Le monocylindre 278 cm3 a subi pas mal d’évolutions pour devenir HPE :  Nouvelle culasse, nouvelle admission, nouvelle injection, transmission revue, avec à la clé une meilleure efficience, réduction du bruit et des frictions, et un gain de 5,5 ch et 3,5 Nm (26,2 ch à 7750 tr/min et 26 Nm à 6500 tr/min, au lieu de 21,1 ch à 7250 tr/min et 22,5 Nm à 6000 tr/min, notez que ces valeurs sont aussi atteintes à des régimes plus élevés). Ce moteur, qui équipe d’ores et déjà la nouvelle Vespa GTS 300 2019, est prédisposé pour Euro5, consomme un peu moins (nous n’avons pas pu le vérifier malheureusement, mais Piaggio indique 31,2 km/l au lieu de 30,3), et, autre bonne nouvelle, voit ses intervalles de révision portées à 10 000 km au lieu de 5000.

PIAGGIO MP3 300 HPE SPORT : FREINAGE – ASSISTANCES

Piaggio a introduit l’ABS et l’antipatinage ASR sur les nouveaux MP3 300 et 500 en 2014, lors de la grosse refonte des modèles. Le Yourban n’y avait pas  eu droit, mais voilà c’est réparé sur le nouveau 300 HPE. La centrale ABS à trois canaux (fournie par Continental, comme pour les autres MP3 et sur les Vespa aussi) prend place à l’avant (alors que pour les 350 et 500 elle est sous la selle). La pédale avec freinage combiné obligatoire a été déplacée vers l’intérieur du marchepied, et a vu sa taille réduite : c’est bien plus ergonomique qu’avant, même si le feeling n’est toujours pas parfait, et du coup le dosage pas évident. De même aux leviers, un peu spongieux et bien écartés : à gauche l’arrière est plutôt mou, à droite la puissance arrive d’un coup en serrant fort le levier. En fait, la puissance est là mais le ressenti n’est pas évident. Si l’ABS se déclenche volontiers à l’arrière dès qu’il pleut (idem pour l’ASR, mais pas sur le sec), sur l’avant faut vraiment y aller fort ! Sachez aussi que l’ASR est déconnectable par un bouton sur la planche de bord. Et toujours le frein de parking mécanique à actionner par un levier sur le tablier. Pas de modification de partie cycle par ailleurs (13 et 14 pouces avant-arrière, trois disques, pneus Michelin City Grip).

PIAGGIO MP3 300 HPE SPORT : VILLE

Comme vous vous en doutez, le MP3 300 HPE est, ainsi que l’était le Yourban, le plus agile des trois-roues Piaggio en ville. Son poids et ses dimensions réduites par rapport à  ses grands frères lui offrent une maniabilité accrue, et l’on n’est pas loin de penser que c’est presque aussi facile qu’un maxiscooter GT à deux roues. Il faut juste s’habituer au train avant tout de même plus lourd, et rivé au sol (d’ailleurs peut-être un poil plus que celui du Yourban, la répartition des masses ayant légèrement chargé plus l’avant). C’est lors les manœuvres à basse vitesse ou pour se garer que l’on sentira tout de même le poids (d’ailleurs la marche arrière du nouveau 500 Sport Advanced m’aurait servi lors de cet essai !). Sinon, ce 300 est d’une fluidité remarquable même dans les petits coins, on apprécie d’ailleurs une réponse au démarrage améliorée : ça embraye plus vite et avec davantage de souplesse. J’ai trouvé aussi que le volume sonore était moindre, de même que les vibrations, et c’est bien agréable. Les rétros sont assez bien placés, à mi-hauteur entre ceux des voitures type berline et ceux des SUV, donc ça passe bien dans la plupart des cas.

PIAGGIO MP3 300 HPE SPORT : ROUTE – AUTOROUTE

Nous n’avons pas eu le temps de confirmer sur autoroute les 2 km/h supplémentaires annoncés par Piaggio (120 km/h chrono contre 118), mais cela semble tout à fait cohérent, car à 120 km/h compteur nous en avions encore sous la main pour monter au moins jusqu’à 135 km/h, voire 140. La protection est améliorée par rapport au Yourban, et l’aérodynamique peut-être aussi car à ce rythme, pas de souci de stabilité en ligne droite et sur bitume lisse, en courbe rapide le train avant offre toujours cette sensation de flottement propre à la suspension à parallélogrammes de Piaggio, qui perturbe d’autant plus les habitués du deux-roues, et qui n’aime pas les déformations. Toujours est-il que ce 300 pourra tout à fait servir pour des liaisons sur voies rapides, même si pour un usage intensif de ce type le 350 voire le 500 sera plus recommandé.